mardi 16 septembre 2014

L’Afrique, 1er continent à mettre un terme à l’usage de l’amalgame dentaire*.




C’est le rêve que nourrit plus de 30 Organisations de la Société Civile et Jeunes Volontaires pour l’Environnement – Côte d’Ivoire.
Ces Organisations ont signé une déclaration commune appelant l’Afrique à être le premier continent du monde à mettre un terme à l’usage du mercure dans les soins dentaires. Les amalgames dentaires appelés habituellement « plomb » sont constitués à 50% de mercure. Le mercure se révèle être un puissant poison pour l’homme. Son usage encore effectué n’est plus justifié vu que des alternatives sont maintenant disponibles et bon marché en Afrique.
Jeunes Volontaires pour l’Environnement - Côte d’Ivoire, la seule Organisation ivoirienne figurant parmi les 35 signataires de cette déclaration, a tenu un point de presse le Mardi 09 Septembre 2014 (Journée de l’Union Africaine) dans un complexe hôtelier de Cocody, afin d’informer la communauté nationale via les organisations de jeunesses et la presse du danger que représente le mercure dans les soins dentaires. Il a été question pour JVE-CI de lire cette déclaration et d’expliquer les enjeux d’une telle campagne.
Affichage de Dominique Bally KPOKRO.jpg en cours...
Dominique KPOKRO de JVE-CI.

L’Afrique peut elle atteindre un tel objectif ?


Oui, l’Afrique peut devenir et va devenir selon Dominique KPOKRO, le premier continent à mettre un terme à l’usage du mercure dans les soins dentaires.
« Nous appelons l’Afrique à être le 1er continent à cesser l’utilisation du mercure dans la dentisterie. Dans le monde entier, l’usage de l’amalgame dentaire en Afrique est le plus faible, d’où nous sommes plus proches de la ligne de fin que tout autre continent » a dit le conférencier, Dominique KPOKRO  de l’ONG JVE-CI.


La dentisterie sans mercure connait un essor en Afrique. 30% des dentistes utilisent des alternatives à l’amalgame dentaire pour les soins d’obturation. C’est ce que révèlent des études menées en Côte d’Ivoire et en Tunisie.
Rappelons que le Sommet Ouest-Africain sur l’élimination progressive des amalgames dentaires s’est tenu à  Abuja (Nigeria), le 20 Mai 2014. Ce Sommet a réuni plusieurs dirigeants d’ONG des pays de la CEDEAO et la Tanzanie. Ils ont adopté la déclaration d’Abuja, en invitant par la suite les autres ONG d’Afrique à adhérer à leur combat en tant que signataires.

Le mercure, un DANGER pour l’homme.

l'amalgame dentaire.
Le mercure utilisé dans les amalgames dentaires, est un matériau de restauration constitué d’environ 50% de mercure élémentaire, et de façon notoire est un métal lourd de portée mondiale qui est connu pour être un puissant poison du système nerveux humain. Le mercure dentaire compte pour 10% de la consommation mondiale annuelle de mercure et représente 260-340 tonnes métriques de pollution par le mercure dans le monde chaque année.
Une fois le mercure dentaire dans l’environnement, les bactéries dans les sols et les sédiments peuvent le convertir en méthylmercure, ‘’une forme hautement toxique qui s’accumule dans les poissons, les crustacés et les animaux qui se nourrissent de poissons, ce qui fait des poissons et des crustacés, les principales sources d’exposition au méthylmercure pour les humains’’

Le mercure dentaire.

A côté de cela, ce poison est capable d’endommager le cerveau des enfants en développement et de leur système nerveux avant même leur naissance.
Le mercure présent dans les soins dentaire se révèle être un véritable danger pour l’homme et son environnement direct.
«Le mercure est incriminé dans la maladie d’Azaïmer. Il est prouvé, puisque le mercure est un neurotoxique pour le cerveau. En sa présence, l’activité neuronale est réduite. Plus elle est réduite, elle devient absente et comme on a plus d’activité neuronale, on ne réfléchit plus, on oublie. La perte de la mémoire est associée à l’Azaïmer » soutient Dominique KPOKRO.
un autre exemple d'amalgame dentaire.

Que faut-il faire ?

L’un des objectifs des cette conférence organisée par JVE-CI, c’est de sensibiliser et informer sur les effets du mercure dentaire en direction des parents, des consommateurs, des professionnels de la dentisterie, des professionnels de la santé et des enseignants. Faire la promotion des avantages des matériaux de restauration dentaires sans mercure. Ouvrer pour une mise à jour des programmes d’enseignements dans les facultés de médecine dentaire en mettant l’accent sur la dentisterie sans mercure. Aussi, décourager l’usage de l’amalgame dans les dents de lait (dents primaires).
Ce sont entre autres certains objectifs que se sont fixé ces Organisations pour rendre ce rêve de voir l’Afrique ne plus utiliser les amalgames dentaires contenant du mercure.

Landry ZAHORE.


*Amalgame dentaire, c’est ce que l’on a pour habitude d’appeler Plomb chez le dentiste.