dimanche 21 février 2016

Protection de l’environnement: Moov Côte d'Ivoire et l’OIPR s’unissent.


 Moov et l’OIPR se sont unis pour la vie. En effet, Moov Côte d’Ivoire et l’OIPR (Office Ivoirien des Parcs et Réserves) ont procédé le samedi 20 février 2016 à la signature d’un partenariat visant à protéger les parcs et réserves de la Côte d’Ivoire. C’est la réserve Dalhiafleur qui servi de cadre à cette cérémonie riche en couleur.
En effet soucieuse du bien-être de la population, de l’environnement social et culturelle, Moov-CI s’inscrit depuis un bon moment dans le développement durable en occurrence celui des parcs et réserves naturelles et animalières. Ses ambitions ont fait naitre l’envie d’un partenariat entre Moov-CI et l’OIPR.


La petite histoire avant la naissance Dalhiafleur…


L’union entre Moov et l’OIPR ne date pas d’aujourd’hui. C’est en 2010 que tout a commencé. Juste après cette union, la structure de téléphonie No Limit a offert deux véhicules de types 4x4 et des panneaux routiers de 12m² et 24m² qu’on peut retrouver dans tout le pays en vue d’identifier les parcs et réserves.
Ce sont entre temps huit parcs et réserves qui ont bénéficié de cette initiative de la maison verte. Citons entre autre les parcs et réserves de Bondoukou, Man, Danané, Yamoussoukro, Toumodi, Grand-Lahou, San Pedro et Abidjan. Notons cependant qu’en plus de ces huit, les parcs nationaux de la Comoé, du Mont Sangbé, d’Azagny, de Taï, du Banco et les réserves de faune d’Abokouamékro et de la dernière-née Dalhiafleur ont pris en compte. Ces panneaux très visibles par les usagers font la promotion de ces espaces à protéger.


Moov CI, une entreprise éco citoyenne…



Moov CI, au vue des actions menées avec l’OIPR, est une entreprise éco citoyenne. Ainsi dire, il est mieux de retenir que Moov CI en s’inscrivant dans la protection de l’environnement et du développement durable, s’inscrit en entreprise Eco citoyenne.
Moov CI marque ainsi le renforcement de son engagement éco-citoyen aux côtés de l’OIPR. Une initiative à saluer et à pérenniser quand on sait que l’une des recommandations de la dernière conférence des parties de Paris (COP21), est la prise d’initiatives de ce genre qui épousent la conservation de la biodiversité.
La cérémonie officielle de cette union a pris fin par un cocktail offert par Moov aux personnalités présentes au sein d’un bel espace de la réserve. Ce sont notamment, le représentant du ministre de l’environnement, le Maire de Bingerville, le Dg de l’OIPR et celui de Moov CI. Sans oublier les autorités coutumières d’Akouai Santé village où est située la réserve de Dalhiafleur (ancienne propriété et laboratoire du fleuriste du premier résident de la Côte d’Ivoire).
Notons que la réserve Dalhiafleur, c’est 148 hectares avec, une bambouseraie longue d’un kilomètre et demi. Elle regorge de plusieurs espèces rares de fleurs et d’arbres et de plantes. Nous y reviendrons pour un portrait touristique et écologique.



 Landry Zahoré