mardi 15 octobre 2013

Reine MAHOULE: Madame Environnement.

En marge du 1er atelier dialogue avec les journalistes de la presse et des bloggeurs sur les changements climatiques et le processus REDD  en Côte d'Ivoire organisé par l'ONG-AFHON-CI et la JVE-CI au CERAP  à COCODY, j'ai rencontré - pour vous - Reine MAHOULE.



Alan Peter: Bonjour Reine!Pouvez vous nous dire concrètement qui est Reine?

Reine MAHOULE: Je suis Reine MAHOULE, membre de l'ONG-AFHON où j'occupe la responsabilité de Directrice exécutive adjointe. Je suis une combattante verte, comme on peut le constater. 

Alan Peter : Quel message pouvez-vous donner aux Ivoiriens relativement au changement climatique et à l'environnement?

Reine MAHOULE:   Je remercie d'abord Réseaux Climat et Développement pour son soutien quant à la tenue effective de ce premier atelier. Pour revenir  à votre question, je dirais que si la température monte à 2°C, la sécurité alimentaire sera compromise en Côte d'Ivoire voire en Afrique. Il est important pour nous à travers cet atelier de faire un état des lieux environnemental au niveau de notre société afin de situer les responsabilités de chacun sur la dégradation avancée de nos forêts. Et par la suite, mener des actions conjointes avec la presse et les bloggeurs de Côte d'Ivoire pour une large diffusion et la sensibilisation sur les conséquences de la déforestation.

Alan Peter: A quoi devons-nous nous attendre les jours à venir de la part de votre structure, ONG AFHON-CI?

Reine MAHOULE: Nous continuons dans notre lancée : celle de sensibiliser l'Homme sur ses actions néfastes sur la forêt ; continuer à lui dire que la nature joue un rôle prépondérant dans sa survie. Cet atelier ne sera pas le dernier, il y en aura davantage, avec la presse. Travailler avec la presse est bénéfique pour l'ONG AFHON-CI. Je tiens à remercier tous les organes de presse qui ont répondu à notre invitation, ce qui n'était pas évident surtout.